Share this with your friends via:

Sir Anerood Jugnauth : «Roshi Bhadain n’a pas menti»

Teleplus 15 May, 2016 12:23

Le Premier ministre prend la défense de son ministre des Services financiers Roshi Bhadain. Sir Anerood Jugnauth, interrogé par des journalistes samedi soir 14 mai sur la révision du traité de non double-imposition fiscale entre l’Inde et l’île Maurice, affirme que «Roshi Bhadain n’a pas menti». C’était à l’issue du Gala Diner Afrasia Golf International Tournament à Deep-River-Beau-Champ.

Sir Anerood Jugnauth : «Roshi Bhadain n’a pas menti»



«Roshi Bhadain n’a jamais dit que l’Inde a servi une Notice [of Termination of Treaty]. Il a dit que ‘inn menacé’. S’il n’y a pas de discussions [entre l’Inde et l’île Maurice sur le traité fiscal] et s’il n’y a pas de solutions, c’est à ce moment-là qu’ils [les Indiens, ndrl] prendront des actions. Certains disent que Roshi Bhadain a menti. Ce n’est pas vrai. Roshi Bhadain n’a dit aucun mensonge», a affirmé le Premier ministre.

Revenant sur la révision du traité fiscal entre l’Inde et l’île Maurice, sir Anerood Jugnauth se dit satisfait du «résultat que nous avons obtenu» :

«Maintenant, nous devons apprendre à nous tenir sur nos pieds. Nous ne pouvons pas tout le temps comme si dépendre des autres pour survivre. ‘Nou pe konn pran nou responsabilité’.»

Le Premier ministre affirme qu’il est «entièrement d’accord» sur ce qui a été fait : «Le Conseil des ministres a donné son aval. Nous irons de l’avant».

Et d’ajouter qu’il n’a « aucune crainte » quant à la survie de notre secteur financier : « Li pou surviv et li pou vinn plis solide. »

Sir Anerood Jugnauth affirme que le précédent régime n’avait pas de « cran pour négocier et arriver à une conclusion » :

« Zot finn toujours sauver et renvoie, renvoyer. Nou ti pe arrive au bout au tunnel. Et l’Inde inn fer li bien clair, si nou pas tombe dakor, zot laloi pou rant en vigueur en 2017 et lerla pas pou ena okenn negociation et zot dir si necessaire zot pou donne enn notice ki zot pe mette fin a sa traite la. Mais dans circonstances pareil ki nou ti pou fer ? Nou ti pou attane ? » se demande sir Anerood Jugnauth.

Le Premier ministre critique aussi l’ancien ministre des Finances Rama Sithanen, après les propos de ce dernier sur la révision du traité fiscal entre les deux pays.