Share this with your friends via:

Affaire Gro Derek : Qui est Derek Jean-Jacques

Teleplus 19 September, 2012 16:06

Petit mécanicien pour motocyclettes, menant une vie princière, Derek Jean Jacques, âgé de 27 ans, était considéré, du moins jusqu’à son arrestation, comme l’un des ‘grands parrains’ du trafic de drogue. Il a été arrêté suite aux allégations d’Ashish Dayal, après la double saisie d’héroïne d’une valeur marchande de Rs 180 M.

Il circulait tantôt dans de gros bolides, tantôt sur une moto de 1000 cc. A 27 ans seulement, Derek Jean Jacques était le « Talk of the Town » dans certaines régions de l’île. A Cité Richelieu, Petite-Rivière, il habite un « château » de trois étages. Plusieurs chaînes en or ornent son cou, il porte des bagues aux doigts ainsi que des bracelets du précieux métal. Le Golden Don a connu une ascension fulgurante.

Les signes de richesse de celui qu’on surnomme « Gro Derek » ne manquent pas d’attirer des soupçons sur l’origine de cette fortune. Des bruits courent qu’il se livre au commerce de la drogue. Des descentes policières interviennent dans sa forteresse dotée de caméras de surveillance CCTV, capables de détecter tout mouvement de loin. La police, aux aguets depuis des années, s’interroge : s’il n’a rien à cacher, pourquoi investir dans de telles caméras sophistiquées ?

Le style de vie princier de Gro Derek

Né en1985, Derek Jean Jacques a abandonné ses études en début de cycle secondaire. Par la suite, il exercera le métier de mécano de motocyclettes. C’est son activité officielle. Pour les plus avertis, ce métier n’est qu’une couverture pour cacher ses activités illicites.

Depuis plus de cinq ans, celui que certains qualifient tantôt de ‘cool’, de ‘peureux’ ou de ‘grande gueule’, en fait voir de toutes les couleurs aux limiers de la brigade antidrogue.

A l’époque, l’Adsu avait déjà eu vent qu’il dirigeait un réseau de trafic de drogue. Le style de vie princier de Gro Derek ne faisait qu’augmenter les soupçons à son égard, alimentant les conversations et les potins dans la localité.

BMW 645 CI, BMW X5, moto Yamaha R1 de 1000 cc, pour ne citer que ceux-là, voilà ce qui constitue le parc automobile de Gro Derek. Toutefois, bien malin pour le prendre sur ce point. Les bolides ne sont pas enregistrés à son nom auprès de la National Transport Authority. Ce sont les ‘lieutenants’ de Gro Derek qui s’en donnent à cœur joie au volant de ce engins.

Gro Derek a également la réputation d’un ‘hors-la-loi’ qui n’a pas froid aux yeux. Bien qu’il ait été verbalisé en maintes occasions pour conduite sans permis, la police déplore qu’il ne cesse de récidiver.

Argent et alcool coulent à flots

« J’aime les belles demoiselles, j’aime faire la fête et m’amuser ». Fêtard, ce présumé grand parrain de la drogue étale son mode de vie sur son compte Facebook. Ce noctambule a un faible pour les grandes marques de whisky et de champagne. Il semble donc que l’homme ait du goût. Les liasses de billets, il en a plein les poches et il peut tout se permettre.

Gro Derek ne se shoot pas à l’héroïne, affirme son entourage. Fumeur de joint à l’occasion ? Oui, nous apprend-on. Si certains affirment qu’il serait l’intermédiaire direct de personnes importantes ou qu’il travaillerait pour le compte d’une ‘grande dame’ ou d’un caïd de la  prison, l’enquête policière porte à croire qu’il serait l’associé du trafiquant de drogue Alain Louis Emilien, alias Very Good. Il semblerait cependant que Gro Derek n’aurait pas fait ses premiers pas dans le métier en tant que « ti marchand » mais directement en tant que « boss ». Le cartel qu’il est soupçonné de diriger alimenterait une grande partie de l’île en drogue.