Accident de Sorèze

3 mai. Ce jour-là, 10 passagers de la Blue Line de la CNT ont trouvé la mort dans un accident de la route à Sorèze.

Accident de SorèzeGunness Deepchand était au volant de cet autobus qui assure un service express Vacoas/Port-Louis. Le bus est bondé de passagers. Arrivé à la hauteur du virage de Sorèze, le chauffeur constate que ses freins ont lâché. Il est 9 h 10. À cette heure de pointe, une longue file de véhicules se dirige vers Port-Louis. Mais son autobus prend de la vitesse.

S’il fonce tout droit, il y aura peut-être des centaines de morts. Pour éviter un tel drame, Gunness Deepchand décide de bifurquer sur la route circulaire. Ce faisant, le véhicule heurte violemment un drain et fait plusieurs tonneaux. On déplore 10 morts et 44 blessés.

Les victimes sont: Gunness Deepchand (50 ans), Shakoontallah Ramdaursingh (48 ans), Elyn Nu Sian Chuan (24 ans), Delphine Pokun (21 ans), Sanjay Ujodha (48 ans), Priya Ujodha (40 ans), Devesh Cheeneebass (19 ans), Amreen Lallmohamed (24 ans), Kamla Devi Soobraydoo (52 ans) et Ruth Marimootoo (50 ans). Le Dr Rajah Mahadewoo se souvient toujours de ce jour noir. Il faisait partie des volontaires à avoir porté secours aux victimes de cet accident. Il déplore le fait que jusqu’à présent, la police ne l’a pas encore interrogé malgré le fait qu’il se trouvait sur les lieux de l’accident.

Le Dr Rajah Mahadewoo a aussi parlé de certains manquements au niveau des services de secours. Il a suggéré que les chauffeurs d’autobus fassent un test d’alcoolémie chaque matin avant de prendre le volant, et si on découvre le moindre taux d’alcool, ils devraient être interdits de prendre le volant. Il a aussi demandé à ce que tous les autobus soient équipés d’une trousse de secours.