Share this with your friends via:

Pravind Jugnauth critique Navin Ramgoolam et défend Roshi Bhadain

Teleplus 20 September, 2016 19:54

Le ministre des Finances Pravind Jugnauth n’a pas voulu répondre aux questions des journalistes sur l’actualité politique et les ennuis de son conseiller Gérard Sanspeur avec le Central CID.

« Je m’exprimerai là-dessus en temps et lieu », a promis Pravind Jugnauth en conférence de presse mardi après-midi 20 septembre. Il a réuni la presse à son bureau pour faire le bilan de sa récente mission officielle en Inde.

Mais Pravind Jugnauth a égratigné l’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam sur le projet Metro Express :

« Pour prouver que Navin Ramgoolam n’a jamais cru dans le projet Light Rail, Metro Express ou n’importe quelle genre de métro, il n’y a qu’à voir la réponse que son gouvernement a donnée à la Private Notice Question (PNQ) de Paul Bérenger avant 2010.

« L’ex-ministre Anil Bachoo avait dit de façon catégorique que le gouvernement privilégiait le Rapid Bus Transit System et que le Light Rail n’était pas possible, et qu’une décision avait été prise. Mais peu de temps après, nous sommes entrés en alliance pour les législatives de 2010.

« Et j’ai eu des discussions avec Navin Ramgoolam. Il n’était pas d’accord initialement pour aller vers le Light Rail. J’ai pu le convaincre au terme des négociations ardues », a déclaré Pravind Jugnauth.

Le ministre des Finances a aussi abordé la révision du traité de non double-imposition fiscale entre l’Inde et l’île Maurice. Il affirme que les critiques faites contre le ministre de la Bonne gouvernance et des Services financiers Roshi Bhadain sont « totalement injustifiées ».

« Cela a causé du tort vis-à-vis de l’Inde. Kan l’Inde demann bann sanzman ek nou dir nou pou rest koumsa, ou kone ki manyer l’Inde inn mal pran sa ? » a affirmé Pravind Jugnauth.