Share this with your friends via:

Cafouillage politique : Pravind Jugnauth devra colmater les brèches

Teleplus 20 September, 2016 17:46

À peine rentré de mission officielle en Inde, le ministre des Finances sera face à la presse ce mardi. Pravind Jugnauth devrait aborder des sujets d’actualité, notamment les récents tiraillements au sein du gouvernement.

Cafouillage politique : Pravind Jugnauth devra colmater les brèches


Le paysage politique a été secoué par une série d’événements en l’absence du ministre des Finances qui était en mission en Inde. Il y a eu la conférence de presse de SAJ concernant l’accession prochaine de Pravind Jugnauth au poste de Premier ministre, la descente policière au domicile de Gérard Sanspeur et l’affrontement à distance entre Ivan Collendavelloo et Roshi Bhadain. La position de Pravind Jugnauth est donc très attendue. Il tiendra un point de presse ce mardi 15 h 30 où ces sujets devraient être abordés.

Sa mission en Inde, qualifiée de fructueuse, sera aussi au menu. Concernant la descente policière au domicile de son conseiller spécial Gérard Sanspeur, il nous revient que le ministre des Finances aurait déjà fait part de son mécontentement. « Il (Pravind Jugnauth) a lui-même été victime d’une telle situation au temps où il siégeait dans l’opposition. Il est farouchement opposé à de telles pratiques », dira un proche collaborateur du ministre.

Invité à commenter le retour réussi de Navin Ramgoolam dans son fief dimanche, Mahen Jhugroo soutient que le MSM ne s’en soucie guère. « Nous sommes contents que Navin Ramgoolam demeure le leader du PTr. Tant mieux ! Tant qu’il le restera, ils seront des non-starters ! », déclare le Chief Whip. Selon lui, l’ex-Premier ministre n’aurait pas retrouvé sa crédibilité après toutes les affaires qui l’ont éclaboussé.

Sur les ondes de Radio Plus, Xavier-Luc Duval, Premier ministre par intérim, a répliqué aux critiques de son ancien partenaire en alliance, qui l’accuse d’avoir caché le fait que SAJ avait l’intention de céder le fauteuil de Premier ministre à Pravind Jugnauth. « Le travail même de l’opposition est de critiquer.(…) Se kan zot fer leche-bottes ki mo ankoler », a-t-il déclaré.