Share this with your friends via:

Frais d’examens SC/HSC : le délai de paiement étendu à fin décembre

Teleplus 13 September, 2016 17:24

Nouvelle extension du délai de paiement des frais d’examens du SC et du HSC pour les élèves n’affichant pas un taux de présence d’au moins 90 % entre le 11 janvier et le 9 septembre 2016.

Frais d’examens SC/HSC : le délai de paiement étendu à fin décembre

Les parents de ces élèves auront jusqu’à la fin de décembre pour s’acquitter de ces frais. Entre-temps, tous les candidats du SC et du HSC pourront prendre part aux examens.

L’annonce a été faite par la ministre de l’Éducation Leela Devi Dookun-Luchoomun, en conférence de presse mardi après-midi 13 septembre, à l’issue d’une rencontre avec un groupe d’étudiants à son bureau à Phoenix.


« Le ministère opère dans un système. Nous devons atteindre nos objectifs. Je suis fière de ces jeunes qui sont capables de venir de l’avant », déclare Leela Devi Dookun-Luchoomun.

La ministre de l’Éducation précise que tous les candidats qui ont décidé de « compete » pour les examens du HSC, en vue de décrocher une bourse d’État, pourront le faire même si le délai pour le paiement des frais d’examens a été étendu.

C’est la troisième fois que le délai de paiement des examens est étendu. Il avait été décidé, dans un premier temps, que la date limite était le 9 septembre. Devant un tollé soulevé par cette décision, le délai a été étendu à fin octobre.

Malgré cette nouvelle extension, de nombreux élèves n’étaient toujours pas d’accord. Un sit-in a eu lieu dans plusieurs collèges vendredi 9 septembre.

Dans une circulaire émise jeudi 8 septembre, le ministère de l’Éducation explique que les candidats doivent avoir un taux de présence de 90 % pour la période du 11 janvier au 9 septembre 2016.

Or, dans un premier communiqué émis il y a deux semaines, le taux de présence ne devait se calculer que pour la période de janvier à juillet 2016. Ce changement a suscité une vague de contestations.

Sir Anerood Jugnauth, en conférence de presse lundi 12 septembre, a expliqué avoir demandé à la ministre Leela Devi Dookun-Luchoomun de rencontrer des élèves pour leur donner toutes les explications sur les frais d’examens.

Mais le Premier ministre a prévenu que le gouvernement ne reculerait pas devant sa décision.