Share this with your friends via:

Sir Anerood Jugnauth: «Kailash Trilochun est capable de tout !»

Teleplus 12 September, 2016 18:45

Virulente sortie du Premier ministre sir Anerood Jugnauth contre Kailash Trilochun, ancien représentant légal de l’Information and Communication Technologies Authority (Icta).

Sir Anerood Jugnauth, en conférence de presse lundi après-midi 12 septembre au Bâtiment du Trésor, affirme que « jamais, au grand jamais, j’ai donné mon accord pour qu’il soit payé par heure ».

Le Premier ministre ne fait de cadeau à Kailash Trilochun en le traitant de « bébête » et de « batiara ». Il menace aussi d’entamer des actions légales contre lui « s’il continue de dire des conneries » :


« Je n’ai jamais réclamé de commissions de qui que ce soit dans ma carrière. “Enn boug kouma Trilochun pa kapav fer bann insinuations parey ! »

Sir Anerood Jugnauth précise qu’il n’a signé aucun document pour donner son accord pour que Kailash Trilochun soit payé par heure :

« Il dit qu’il détient un document portant ma signature. Je le mets au défi, car je n’ai signé aucun document. Je n’étais jamais d’accord pour qu’il soit rémunéré par heure. “Ki papie li pe koze ? Si li ena papie la, prodir, montre. Less nou gete si pa vremem ena mo signatir lorla ou bien li pe prepar enn papie, li pe foss signatir. Sa boug la li kapav de tou ! »

Sir Anerood Jugnauth affirme qu’il n’était pas d’accord avec les honoraires que réclamait Kailash Trilochun à l’Icta. Selon lui, l’avocat réclamait, dans un premier temps, entre Rs 11 millions et Rs 12 millions à l’Icta.

Le Premier ministre affirme qu’il considérait ces honoraires comme étant « dominer » et que c’est pour cette raison qu’il a demandé au Chairman de l’Icta de « fou li deor ».

Sir Anerood Jugnauth affirme qu’il était question de remplacer Kailash Trilochun comme avocat de l’Icta, mais que celle-ci a dû revenir sur sa décision.