Share this with your friends via:

Diplomatie : Onze nouveaux ambassadeurs pour Maurice

Teleplus 10 Juillet, 2015 15:04

Sur les 18 nouveaux ambassadeurs, onze ont obtenu leur lettre de nomination, jeudi, des mains d’Etienne Sinatambou, ministre des Affaires étrangères.

Il s’agit de terres nouvelles pour la plupart des onze ambassadeurs désignés hier. Ils vont en effet découvrir pour la première fois le pays où ils vivront ces cinq prochaines années. Tous affirment d’une même voix qu’ils feront tout pour honorer la fonction et contribuer au développement économique de Maurice. Alors que les ambassadeurs de carrière sont tenus d’observer strictement les règlements et usages qui conviennent  à ce poste, ces nominés politiques auront les mains plus libres. « On attend de vous que vous fassiez ce petit plus que ne peuvent pas faire les ambassadeurs de carrière. A condition bien sûr d’observer aussi les règles et usages qui vont avec la fonction », avance Etienne Sinatambou. L’accent, dit-il, sera mis sur la diplomatie économique.

Dans l’immédiat, il s’agira pour ces nouveaux diplomates de s’acclimater à leur pays d’affectation. Bien qu’il ait vécu sept ans en Arabie Saoudite, Abdool Aniff Sorefan n’est jamais allé en Egypte. Ce cardiologue de profession explique cependant connaître la culture égyptienne. Sa mission sera de « renforcer les bonnes relations que nous avons déjà avec l’Egypte. Il s’agit aussi de voir comment amener des investisseurs régyptiens à Maurice », avance ce nominé politique du Mouvement socialiste militant qui avait été candidat aux élections générales de 2005.

Objectif : investisseurs
Patrick Cavalot  s’envolera pour Canberra, Australie, dans les jours à venir. Ce dernier avoue ne pas encore connaître ce pays, mais compte s’acclimater rapidement. « Je ne m’attendais pas à être désigné haut commissaire. Je pensais servir le pays autrement. Une lourde tâche m’attend », dit-il avec le sourire.  Ce membre du Parti mauricien social-démocrate œuvrera pour être à la hauteur des responsabilités qui lui sont confiées.

Chandan Jankee sera à Berlin, en Allemagne. C’est un pays où il s’est déjà rendu. « L’Allemagne a une puissance extraordinaire. Si on sait vraiment y développer la diplomatie économique, c’est un pays qui peut amener beaucoup de bénéfices à Maurice. Nous avons besoin d’investissements pour agrandir le gâteau national. C’est définitivement un gros challenge, mais c’est un honneur de servir le pays ».

Quant à Raj Busgeet, à Addis Abeba, Ethiopie, il sera en territoire connu. « Comme expert-comptable, j’ai travaillé dans une quinzaine de pays en Afrique. être ambassadeur affecté à l’Union africaine permet de côtoyer des diplomates de tous les pays du continent. Ma mission sera, avant tout, d’amener l’Afrique à Maurice et Maurice en Afrique », explique celui qui devait initialement être candidat à Pamplemousses/ Triolet aux élections.