Share this with your friends via:

Meurtre de la petite Edouarda Gentil : un nouveau suspect arrêté grâce à des preuves scientifiques

Teleplus 08 Juillet, 2015 15:35

Rebondissement dans l’enquête sur le meurtre de la petite Edouarda Gentil. Jonathan Ramasawmy, 26 ans, a été arrêté par la police mardi soir 7 juillet.

Meurtre de la petite Edouarda Gentil : un nouveau suspect arrêté grâce à des preuves scientifiquesLe suspect, cousin de la mère de la victime, a été identifié grâce aux analyses du Forensic Science Laboratory(FSL).  Le corps de cette fillette de 11 ans habitant Cité Anoska avait été retrouvé à 16e Mille en état de décomposition avancée. Grace à des traces d’ADN prélevées sur le corps et les vêtements de la victime, deux types d’ADN ont pu être identifiés. L’un d’eux, étant celui d’Edouarda, et l’autre celui d’un homme. Et l’ADN n’est pas celui d’Arnaud Boodram, qui avait été arrêté au début de l’enquête.Comment le FSL a pu identifier ce nouveau suspect ? Le FSL avait récupéré sur les lieux du crime plusieurs pièces à conviction : les vêtements de la fillette, ainsi que 3 ongles intacts appartenant à la victime, et d’autres échantillons. A cause de l’état de décomposition avancée du corps, le laboratoire de la police a dû utiliser des méthodes plus avancées, comme par exemple la technique du « minifiller », qui consiste à identifier des traces d’ADN sur des échantillons de moins bonne qualité. La trace d’ADN obtenue par le FSL correspond à l’un des quarante échantillons prélevés sur des personnes interrogées par la police et qui étaient présentes lors de la fête qui avait lieu le soir de la disparition de la petite Edouarda. Jonathan Ramasawmy, considéré comme le nouveau « prime suspect » dans cette affaire, serait la clé du mystère, car il pourrait bien être la dernière personne à avoir vu Edouarda vivante. Mirella, la mère d’Edouarda, confirme à Radio Plus que Jonathan Ramasawmy était présent à la fête où se trouvait la fillette le jour de sa disparition.