Share this with your friends via:

Affaire Iqbal Toofanny : le Dr Sudesh Kumar Gungadin affirme qu’il ne s’agit pas d’une mort naturelle

Teleplus 08 April, 2015 17:51

C’est clair qu’il ne s’agit pas d’une mort naturelle, affirme le médecin légiste le Dr Sudesh Kumar Gungadin à la barre des témoins mercredi après-midi 8 avril dans l’enquête judiciaire sur la mort d’Iqbal Toofanny devant le tribunal de Bambous.

Affaire Iqbal Toofanny : le Dr Sudesh Kumar Gungadin affirme qu’il ne s’agit pas d’une mort naturelleLe Dr Sudesh Kumar Gungadin a donné des détails sur les blessures relevées sur le corps d’Iqbal Toofanny. Dans son rapport préliminaire, le médecin légiste avait parlé de décès dû à un œdème pulmonaire. Il ajoute maintenant que ce n’est de cause naturelle. Iqbal Toofanny, un habitant de Vacoas de 42 ans, est décédé lundi 2 mars à l'hôpital Victoria, alors qu'il était sous garde policière. Il avait été arrêté la veille par la police de Rivière-Noire, car la vignette d'assurance de sa voiture ne correspondait pas à la plaque d'immatriculation. Ses proches accusent la police de l’avoir brutalisé. Dans le cadre de l’enquête du Central CID, cinq éléments de la CID de Rivière-Noire ont été arrêtés et inculpés à titre provisoire d’assassinat. En parallèle de l’enquête du Central CID, le Directeur des poursuites publiques (DPP) a institué une enquête judiciaire devant le tribunal de Bambous pour faire la lumière sur le décès d’Iqbal Toofanny.