Share this with your friends via:

Liberté conditionnelle pour un policier: Jameel Peerally et la famille Toofanny entament une grève de la faim

Teleplus 06 April, 2015 18:29

Quatre membres de la famille d’Iqbal Toofanny, le travailleur social Jameel Peerally et deux autres personnes entament depuis lundi après-midi 6 avril une grève de la faim au jardin de La Compagnie, Port-Louis.

Liberté conditionnelle pour un policier: Jameel Peerally et la famille Toofanny entame une grève de la faimIls protestent contre la décision de la Bail and Remand Court d’accorder la liberté conditionnelle au constable Johny Laboudeuse. Johny Laboudeuse est un des cinq officiers de la brigade criminelle [CID] de Rivière-Noire, arrêtés et accusés à titre provisoire d’assassinat après le décès d’Iqbal Toofanny, un Vacoassien de 42 ans, alors qu’il était sous garde policière lundi 2 mars après son arrestation dans une affaire de vol de voiture. « Le comité de soutien a décidé de débuter une grève de la faim pour protester contre la décision de la Bail and Remand Court. Nous ne voyons pas quoi faire d’autre pour obtenir justice. Nous demandons au Directeur des poursuites publiques (DPP) de faire appel contre cette décision. Au cas contraire nous allons poursuivre notre grève de la faim. « Nous sommes à sept. Il y a parmi quatre membres de la famille d’Iqbal Toofanny, dont ses deux filles et son père », explique Jameel Peerally sur Radio Plus.