Share this with your friends via:

Budget 2015-16 : « Manque de conviction et de dynamisme » selon Lesjongard

Teleplus 28 March, 2015 17:58

En conférence de presse, samedi à l’hôtel Le Saint Georges, Port-Louis, Joe Lesjongard et plusieurs autres démissionnaires du MMM ont fait un tour d’horizon de l’actualité. Le premier budget de l’Alliance Lepep a été évidemment évoqué. A-t-il jeté les bases d’un deuxième miracle économique ? C’est la question que se pose Joe Lesjongard.

Budget 2015-16 : « Manque de conviction et de dynamisme » selon LesjongardSelon lui, ce budget manque de « conviction » et de « dynamisme ». « La façon dont Vishnu Lutchmeenaraidoo a travaillé ce budget démontre qu’il n’a plus le même fighting spirit. Il est entouré d’une équipe dépassée », déplore-t-il. Le député indépendant du no 14 est même critique, soutenant que « des sujets préoccupants, comme l’emploi ou le pouvoir d’achat, n’ont pas été élaborés ». Sans compter, selon lui, que « certaines choses manquent ». Sur la pauvreté, Joe Lesjongard déplore le « désengagement » de l’État. Concernant le plan Marshall, il souligne que « seul le temps dira s’il portera ses fruits ». Et pour ce qui est des PME, Joe Lesjongard est d’avis que le plus important, c’est l’encadrement. Les dissidents mauves ont aussi évoqué la situation au sein de leur ancien parti. « Le MMM est en plein déclin. Sa base est ébranlée. Il faut sauver les solda lalit militan », lâche Joe Lesjongard, qui tire à boulets rouges sur le leader du MMM. « Paul Bérenger est dépassé. Il ne peut imposer son leadership », affirme-t-il, tout en soulignant que « les démissionnaires mauves sont prêts à reprendre le flambeau » et que « d’autres démissions sont à prévoir » dans les rangs des mauves. Joe Lesjongard souligne que ses camarades et lui se préparent déjà pour d’éventuelles municipales en juin. « Il y a une réflexion à faire. Les choses prennent forme et en temps et lieu, les détails seront communiqués », a-t-il déclaré, tout en demandant au comité présidé par Xavier-Luc Duval de se pencher sur la décentralisation et l’autonomisation des collectivités locales. D’autre part, Dev Ramnah et Soodesh Roopun ont démenti être en pourparlers avec le secrétaire général du MMM en vue de réintégrer le parti « C’est une campagne orchestrée, visant à diviser et déstabiliser le groupe », lance Dev Ramnah. Enfin, Jean-Claude Barbier a « félicité » le gouvernement Ramgoolam d’avoir eu recours à la Cour permanente d’arbitrage de La Haye, cela « bien que Paul Bérenger s’y était farouchement opposé ».