Share this with your friends via:

Le budget 2015-16 analysé dans le Grand journal

Teleplus 24 March, 2015 22:46

Le Budget 2015-16 a été disséqué dans le Grand Journal de Radio Plus mardi. Les quatre invités de Nawaz Noorbux étaient Raj Makoond, directeur du Joint Economic Council, l’économiste Eric Ng, l’ancien conseiller au PMO, Jean-Mée Desvaux et Babu Rajapathi partenaire chez BDO.

Outre sa fonction de gérer les finances de l’État, un Budget donne aussi un sens de direction à l’économie d’un pays, souligne Raj Makoond, le directeur du Joint Economic Council (JEC). Par rapport à cette direction, il soutient qu’aujourd’hui, « tout le monde est d’accord avec le fait que Maurice doit enregistrer plus de croissance.» L’objectif affiché par le gouvernement, d’atteindre un taux de croissance de 5,3% en 2015-16 et 5,7% en 2016-17, est « ambitieux », selon Raj Makoond, surtout dans le contexte difficile actuel. Le Budget présenté par le ministre des Finances est qualifié de « pro-investissement privé » par le directeur du JEC. Notamment avec les ‘Smart Cities’ qui seront construites par des groupes privés. Il y a aussi le projet d’agrandissement du port et les facilités accordées aux petites et moyennes entreprises (PME). Il a aussi salué la décision de revoir le mécanisme du partenariat public-privé afin de favoriser l’investissement du privé dans les projets d’infrastructure. L’économiste Eric Ng a, pour sa part, soutenu que le Budget n’était pas un ‘No-Tax Budget’, mais plutôt un ‘No-Additionnal Tax Budget’. Il a souligné que des mesures fiscales ont été introduites avant la présentation du Budget. À titre d’exemple, il cite l’augmentation du prélèvement sur le prix du carburant à Rs 4 contre Re 1 précédemment. Cet argent est versé au Build Mauritius Fund et rapportera environ Rs 1,4 milliard au gouvernement. Il a également affirmé que la dépréciation de 20 % de la roupie face au dollar américain constitue « une taxe de 20 % » sur les importations. De plus, l’économiste souligne que les revenus du gouvernement seront gonflés par les Rs 2,6 milliards d’aides étrangères dont bénéficiera le pays cette année, contre Rs 400 millions en 2014. L’ancien conseiller au Prime Minister’s Office (PMO) Jean-Mée Desvaux se dit déçu que le Budget 2015-16 n’attaque pas efficacement le problème de l’inégalité des revenus. « Le ministre des Finances a parlé de partage au début de son discours et a fait comprendre que sans partage, l’économie ne décollera pas.» Cependant, aucune mesure phare pour résoudre le problème d’inégalité n’a été présentée, selon Jean-Mée Desvaux. Il s’attendait notamment à « un système fiscal moins régressif ». « Ce n’est pas normal qu’une compagnie qui brasse des milliards paie l’impôt à 15% au même titre que le Mauricien moyen. Je m’attendais à ce que Vishnu Lutchmeenaraidoo remette les pendules à l’heure et corrige les mesures ultra-libérales de l’ancien ministre des Finances Rama Sithanen.» Babu Rajapathi, partenaire chez la firme BDO, est revenu sur les nombreux projets annoncés par le ministre des Finances, à l’instar de ceux dans le port et l’aéroport. Il a également mis l’accent sur les mesures visant à améliorer le climat des affaires, à notamment l’abolition de 70 permis ou la simplification des procédures administratives, entre autres.