Share this with your friends via:

Affaire Toofanny : visite des lieux du magistrat Daniel Dangeot à Rivière-Noire

Teleplus 11 March, 2015 14:39

Le tribunal de Bambous a accédé mardi après-midi 10 mars à une motion de l’avocat du parquet Me Roshan Santokhee pour une visite à La Balise Marina, Rivière-Noire, où Iqbal Toofanny a été arrêté dans la nuit du dimanche 1er mars à lundi 2 mars, et au poste de police de Rivière-Noire où il a été conduit après son arrestation.

AFFICHE-toofany2Cette motion a été présentée dans le cadre des travaux de l’enquête judiciaire, instituée par le Directeur des poursuites publiques (DPP), pour faire la lumière sur les circonstances entourant le décès d’Iqbal Toofanny sous garde policière.Le magistrat Daniel Dangeot, l’avocat du parquet Me Roshan Santokhee et le panel d’avocats représentant la famille Toofanny ont visité les deux endroits précités.Un peu plus tôt, le chef inspecteur Roshan Kokil, enquêteur principal dans l’enquête du Central CID sur le décès d’Iqbal Toofanny, a versé devant le tribunal de Bambous les documents réclamés lors de l’audience de vendredi 6 mars par Me Roshan Santokhee. Dans le lot de documents, on y retrouve le Diary Book Entry de l’Emergency Response Service (ERS), qui a procédé à l’arrestation d’Iqbal Toofanny, le Diary Book de la CID de Rivière-Noire et le Log Book de l’ERS. Le chef inspecteur Roshan Kokil a relaté que les entrées faites dans le Diary Book indiquent qu’Iqbal Toofanny a été arrêté à La Balise Marina par une équipe de l’ERS. Une fouille dans sa voiture a permis aux policiers de découvrir qu’il y avait un problème avec la vignette d’assurance du véhicule. Les policiers y ont aussi découvert trois téléphones portables, des outils et une paire de gants. Interrogé sur la présence de ces objets dans sa voiture, Iqbal Toofanny n’a « pu répondre convenablement ». D’où la décision des policiers de le remettre à la police criminelle [CID] de Rivière-Noire aux fins d’enquête.On apprend aussi qu’Iqbal Toofanny a été conduit aux postes de police de Rose-Hill et de Bambous. Toutefois, aucune entrée n’a été faite dans ces deux postes de police. Iqbal Toofanny, 42 ans, est décédé lundi 2 mars au lendemain de son arrestation pour une affaire de vol allégué de voiture. Ses proches estiment qu’il a été victime de brutalité policière. Cinq policiers de la CID de Rivière-Noire ont été arrêtés et inculpés d’une accusation provisoire de « torture ». Ils sont en liberté conditionnelle. Les travaux de de l’enquête judiciaire reprennent vendredi 13 mars.