Share this with your friends via:

Coffres-forts de Navin Ramgoolam : Navin Ramgoolam un homme tantôt calme, tantôt méfiant

Teleplus 12 February, 2015 17:34

Navin Ramgoolam suit l’exercice de décompte des billets retrouvés chez lui avec la plus grande attention. Il prend des notes et lâche des blagues par moment.

Coffres-forts de Navin Ramgoolam : Navin Ramgoolam un homme tantôt calme, tantôt méfiantL’ex-homme le plus puissant de Maurice a passé les quelques heures les plus longues de sa vie samedi matin. Il était alors détenu au Moka Detention Centre suivant son arrestation la veille à 16 heures. C’est aux alentours de 6 heures, samedi, que Navin Ramgoolam est embarqué pour le Moka Detention Centre. Défait, portant une chemise grise, on ne reconnaît plus l'homme.Après la perquisition à sa résidence à Riverwalk, la police lui avait fait comprendre qu’il allait passer le week-end en cellule policière. Dans son sac, ils avaient alors mis plusieurs livres, dont le Bhagavad Gita. Au Moka Detention Centre, l'ex-PM remplit les formalités. Il a l’air perdu. Sur le lit dans la cellule qu’il doit occuper, deux édredons, l'un pour faire office de drap et l'autre d’oreiller.  Navin Ramgoolam a dormi durant deux heures, apprenons-nous. À son réveil, il a pu enfiler un costume bleu marine avant de prendre place dans le véhicule de la police qui le conduira à la Bail & Remand Court. Selon nos recoupements, ce sont les policiers chargés de l'escorter qui ont joué aux conseillers en matière vestimentaire. Navin Ramgoolam leur a même demandé si les vêtements qu’il avait choisis étaient appropriés. Pour certains policiers, c'était un homme affichant une certaine simplicité qu'ils avaient en face d'eux. Il était différent de l’image qu'il projetait avant les dernières législatives. Certains avaient peine à y croire.  Ceux qui ont participé à la perquisition à Riverwalk gardent l’image d’un homme soucieux de son mobilier. D’ailleurs, l’on nous raconte que, lors du transfert des coffres, Navin Ramgoolam a demandé aux policiers d’éviter d’endommager son parquet. À chaque grincement de meuble, il s’inquiétait si les portes et autres meubles pourraient être endommagés. L’ancien Premier ministre a, selon nos informations, eu des échanges avec des policiers. L’occasion pour certains d’entre eux de lui faire part des problèmes qu'ils rencontrent au quotidien. Mais Navin Ramgoolam dira qu’il n’était pas au courant de leur griefs, car la hiérarchie lui faisait croire que tout marchait comme sur des roulettes. Ces derniers jours, le leader du PTr a passé beaucoup de temps dans l’Operation Room du Central CID où il assiste au décompte des millions de roupies et autres devises découvertes à son domicile. On apprend que Navin Ramgoolam assiste à cet exercice avec la plus grande attention. D’ailleurs, il note tous les numéros de série des billets, entre autres. Par moment, il lâche quelques blagues. L'on retiendra une sur des coupures retrouvées dans un emballage d'une couleur d'un parti politique : « Une donation d'un ancien allié ».