Share this with your friends via:

Rundheersing Bheenick : « Je n’ai rien à voir avec les billets retrouvés chez Ramgoolam »

Teleplus 11 February, 2015 20:06

Dans l’affaire Ramgoolam, l’ancien Gouverneur de la Banque de Maurice (BoM) se dédouane dans une déclaration faite ce mercredi à Radio Plus.

Rundheersing Bheenick : « Je n’ai rien à voir avec les billets retrouvés chez Ramgoolam »Il indique n’avoir rien à faire avec les billets de la BoM retrouvés dans les coffre forts de l’ancien Premier Ministre. Rundheersing Bheenick se dit prêt à répondre aux questions des enquêteurs si ceux-ci le convoquent au CID. Les millions de roupies dans les deux coffres-forts de Navin Ramgoolam donnent le tournis aux enquêteurs. Tous s’interrogent sur leur provenance. Si les avocats de l’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam n’ont pas encore établi une ligne de défense, on comprend bien qu’ils sont très prudents. L’argument des donations politiques est privilégié. La police a retrouvé dans les coffres-coffres des « blocs » de billets de banques, toujours emballés et plastifiés avec le sceau de la Banque de Maurice (BoM). Quel lien y a-t-il entre ces millions de roupies et la BoM ? L’ex-gouverneur de la BoM Rundheersingh Bheenick, qui a été remercié par le nouveau régime, a été interrogé à ce sujet par Radio Plus mercredi 11 février. « Ce n’est pas moi qui mettais en circulation les billets, il faut parler au Banking and Currency Department. C’est ce département qui gère tout », explique Rundheersingh Bheenick, qui fait l’objet ces jours-ci de beaucoup de critiques, voire des attaques venant des rangs du gouvernement. On lui reproche aussi d’avoir fait preuve de laxisme en tant que patron de la BoM. Plus d’un s’interrogent sur les relations entre la BoM au temps où Rundheersingh Bheenick dirigeait cette institution et le bureau du Premier ministre d’alors. Y a-t-il eu une relation incestueuse ? « Autant que je sache, non. Entre la BoM et le bureau du Premier ministre, il n’est pas question de liens incestueux et de fourniture de billets de banque directement à quiconque », répond Rundheersingh Bheenick. Et vous Monsieur Bheenick, avec toutes ces rumeurs, est-ce que vous dormez sur vos deux oreilles ? « Oui, je ne fais pas grand cas des spéculations. Laissons la police enquêter », précise Rundheersing Bheenick. Alors êtes-vous prêt à répondre aux enquêteurs, si on vous appelle au Central CID ? Sans détour, Rundheersing Bheenick répond ceci : « Si les enquêteurs décident de me poser des questions, qu’ils adressent les questions au gouverneur de la BoM. D’après les règlements et les lois en vigueur, c’est le First Deputy Governor qui est responsable de la supervision bancaire et des opérations. Donc, ce n’est pas le gouverneur de la BoM en particulier qui est responsable des opérations. Il est le responsable de la mise en application des lois et politiques. Ce n’est pas lui qui fait la livraison des billets de banque à n’importe qui. » Le First Deputy Governor de la BoM est Yandraduth Googoolye, et c’est lui qui assiste, depuis dimanche 8 février, au Central CID aux casernes centrales au décompte des billets de banque retrouvés dans les deux coffres-forts et deux valises saisis chez Navin Ramgoolam.