Share this with your friends via:

Veena Ramgoolam: « Je ne connais rien des finances, c’est Navin qui gère le tout »

Teleplus 10 February, 2015 07:00

Les coffres-forts de Navin Ramgoolam ne cessent de livrer leurs secrets. Outre plusieurs millions de roupies, des stimulants sexuels s’y trouvaient également. L’épouse de Navin Ramgoolam, Veena, a été interrogée pendant six heures sur la provenance de l’argent.

Le Central Criminal Investigation Department (CCID) n’a pas tardé à convoquer Veena Ramgoolam. L’épouse de l’ancien Premier ministre est arrivée aux Casernes centrales lundi dans une Mercedes en compagnie de ses deux avocats, Mooloo Gujadhur et Robin Ramburn. Veena Ramgoolam a été conduite au rez-de-chaussée de l’Operation Room du CCID où se trouvent les deux coffres-forts. Par la suite, elle a été conduite à l’étage où elle a été interrogée pendant six heures « under warning ». Veena Ramgoolam a expliqué qu’elle reconnaît les deux coffres. Cependant, elle a déclaré : «J’ignore ce que contiennent les coffres ». Elle s’est expliquée sur ses déplacements le vendredi 6 février dernier. Elle avait quitté sa résidence vers les 13 h 30 ce jour-là pour se rendre chez une amie. Elle a ajouté qu’elle avait des bijoux dans un petit coffre dans sa chambre à coucher. Veena Ramgoolam dira que son époux en détient également le code. Lors d’une fouille chez Navin Ramgoolam à Riverwalk, ce coffre avait été ouvert et ils avaient retrouvé des bijoux et une somme de Rs 200 000. Veena Ramgoolam a fait comprendre aux limiers que c’est son époux qui s’occupe normalement de l’argent. Satisfaits de ses explications, les enquêteurs l’ont autorisée à rentrer chez elle. On a appris qu’il se peut que Veena Ramgoolam soit convoquée à nouveau au CCID incessamment pour la suite de son interrogatoire. Quant à Navin Ramgoolam, il est arrivé au CCID à 15 h 25, après sa comparution devant le tribunal de Pamplemousses. Son avocat Yousuf Mohamed l’attendait avant de procéder à la comptabilisation des billets de banque. À 18 heures, ils ont cessé l’opération de « counting » et Navin Ramgoolam a regagné sa berline sans répondre aux questions de la presse. Le CCID a laissé entendre qu’il avait compté environ Rs 10 M lundi, ce qui fait un total de quelque Rs 30 M à ce jour. Lorsque les enquêteurs procédaient à l’exercice de comptage dimanche, ils ont découvert une dizaine de boîtes de stimulants sexuels, dont ceux de la marque Mega Men Testosterone. Les limiers ne se sont pas vraiment attardés sur ces médicaments, pour l’instant, étant donné qu’ils s’occupent de la comptabilisation des billets de banque. Dans un deuxième temps, ils s’attaqueront aux documents retrouvés dans les coffres.

Mega Men Testosterone

Selon le site Leaderpharma, spécialisé dans la vente de produits pharmaceutiques sur le web, le Mega Man Testosterone est un médicament qui permet de maintenir un bon système immunitaire et de protéger les organes tels que les yeux, le cœur et la prostate. Le produit aide aussi l’organisme à produire plus d’énergie. Il contient des multivitamines et il est adapté aux hommes de 50 ans et plus. Les pilules vendues dans un coffret qui contient 30 plaquettes, influeraient sur le bon fonctionnement de l’érection masculine, de la libido et lutterait contre le processus de vieillissement. Ce médicament est également utilisé par les personnes qui font de la musculation.

Des documents bancaires dans les coffres

Les limiers du CCID ont aperçu des documents ayant trait à des virements bancaires conséquents et des documents concernant des titres de propriété. Les enquêteurs s’attellent à la comptabilisation des billets, avant de procéder à la vérification des documents. Les banques ayant transféré de grosses sommes d’argent vers l’étranger vont devoir donner des explications au CCID sur ces transactions. Cette partie de l’exercice intéresse beaucoup les enquêteurs. Certains avancent que l’argent retrouvé dans les coffres n’est que le sommet de l’iceberg.

Aucun contact

Navin Ramgoolam et son épouse Veena se trouvaient au même moment dans les locaux du Central CID. Mais il n’y a eu aucun contact entre l’ex-Premier ministre et son épouse. Veena Ramgoolam est arrivée à 13 h 05 et elle est montée au premier étage du bureau du CCID pour son interrogatoire. Navin Ramgoolam, quant à lui, est arrivé au CCID à 15 h 25 et il est allé directement au rez-de-chaussée où il a assisté à la comptabilisation des billets. Il a quitté les casernes centrales à 18 heures, alors que son épouse est partie à 19 h 15.

Audit Trail

Un Audit Trail s’avère d’une grande importance à la suite de la découverte de plusieurs millions de roupies au domicile de Navin Ramgoolam à Riverwalk. Les enquêteurs, avec l’appui de la commission anticorruption et d’autres institutions devront avoir recours à un Audit Trail, dans les jours à venir, afin de retracer, dans les moindres détails, toutes les transactions effectuées par l’ex-Premier ministre. Cette affaire comporte des zones d’ombre, dont l’identité de l’institution financière qui a converti les roupies en devises.