Share this with your friends via:

Accident à Sorèze: Plusieurs morts et blessés

Teleplus 03 May, 2013 16:15

Un mois après les inondations meurtrières, le pays est frappé par une nouvelle tragédie. Plusieurs morts et blessés sont à déplorer dans le terrible accident à Sorèze survenu sur la Nationale, vendredi 3 mai vers 9 heures.

Un bus de la CNT [Blue Line], de la marque Ashok Leyland, immatriculé 4263 Aug 07, sortait de la gare de Vacoas et se dirigeant vers Port-Louis, a fait plusieurs tonneaux avant de se retrouver les quatre roues en l’air. 10 morts personnes, sept femmes et trois hommes, dont le chauffeur du bus, un couple et une ressortissante chinoise, ont trouvé la mort, selon un premier bilan officiel.

Accident à Sorèze: 27 passagers ont été admis à l’hôpital Jeetoo, dans certains dans un état grave

3 passagers ont été admis à l’hôpital Victoria et 3 autres à l’hôpital privé Apollo Bramwell. Une dame d’une quarantaine d’années, grièvement blessée, a été admise à l’hôpital privé Apollo Bramwell. Son état de santé est jugé sérieux. « Le bus était rempli. Arrivé à Sorèze, le receveur a demandé aux passagers de se rendre à l’arrière du bus parce que les freins ont lâché », a raconté une dame, qui s’en est sortie avec des blessures. Une autre passagère a témoigné sur Radio Plus. Elle est montée à bord du bus à La-Louise. En larmes et encore sous le choc, elle raconte que le receveur a demandé aux passagers de mettre à l’arrière du bus, alors que les freins ne répondaient plus. « Le chauffeur n’a pu arrêter le bus, qui a fait des tonneaux », relate-t-elle. Une troisième passagère a donné la même version. Alors qu’un étudiant, qui se trouvait dans le bus et en est sorti avec des blessures, a déclaré sur Radio Plus qu’il est monté à bord à Candos. Selon lui, le bus était bondé et il a estimé qu’environ sept personnes étaient débout. Et de poursuivre que la plupart des victimes étaient du côté gauche du bus. L’avocat Viren Ramchurn, qui se trouvait sur les lieux au moment de l’accident, dit avoir parlé au receveur du bus. « Il m’a dit qu’il avait donné des instructions aux passagers, qui se trouvaient sur les premiers sièges, de se rendre à l’arrière car le chauffeur lui a fait savoir que les freins ont lâché. C’est une véritable scène d’horreur à laquelle j’ai assisté », a-t-il témoigné sur Radio Plus.